Les ferments lactiques sont des bactéries utiles en mesure de protéger contre les infections et les allergies. Ces bactéries constituent en effet la flore bactérienne intestinale, un ensemble de 400-500 espèces de bons germes, qui nous permet de produire et d’absorber les vitamines, limite la croissance des bactéries dangereuses pour l’organisme et renforce nos défenses naturelles. La flore bactérienne aide l’organisme à synthétiser la vitamine K (qui permet la coagulation du sang) et les vitamines du groupe B (qui fournissent l’énergie). Par ailleurs, elle favorise la digestion des amidons (sucres présents dans le pain, les pâtes et le riz) et renforce les défenses. Il s’agit d’une protection naturelle dont tout le monde dispose mais qui peut faire défaut dans certaines situations, par exemple en cas de mauvaise alimentation ou de traitements à base d’antibiotiques (qui tuent les bons germes). Le Gorgonzola, riche en ferments lactiques, peut donc jouer un rôle fondamental pour garantir le bien-être des enfants.
Le Gorgonzola est un très bon aliment pour les enfants notamment parce qu’il est facilement digestible. Cette caractéristique extraordinaire est due à la fermentation qui élimine, entre autre, pratiquement tout le lactose. Il faut par ailleurs démystifier la légende qui le décrit comme un fromage gras et plein de cholestérol: en réalité, 100 g de Gorgonzola apportent environ 330 calories et 70 milligrammes de cholestérol, comme la viande de veau. On a aussi démontré que la saveur et l’arôme particulier du gorgonzola stimulent la sécrétion de bile et du suc pancréatique, ce qui favorise la digestion des graisses et des protéines. Le Gorgonzola est par ailleurs riche en phosphore, calcium et vitamines A - B1 - B2 - B6 - B12 – PP qui sont fondamentales pour le développement correct des enfants.
Même les enfants coeliaques peuvent manger le Gorgonzola qui contient une quantité infiniment basse de gluten: il y a peu de temps, le Gorgonzola était exclu de leur régime car les moisissures vertes poussent sur des morceaux de pain. Une étude du professeur Giorgio Ottogalli a démontré que les moisissures sont diluées et introduites dans une masse importante de lait. On a donc établi que 100 g de Gorgonzola contiennent au maximum 0,00274 mg de gluten, ce qui correspond pratiquement à zéro.